La vingtaine, une gueule de jeune emo rebelle du crew à Jena Lee, des plugs qui laisseraient passer une balle de tennis, et des tatouages de haut en bas, de long en large, logique, voici T-Mills, son nom ne vous dit rien, patientez.
Signé sur Columbia Records au début de l’année 2011, le même label qu’Adele, Beyonce, Kreashawn ou encore J-Cole, sa côte de popularité est en pleine ascension.
Producteur, simple chanteur ou vrai rappeur, la question ne se pose pas pour le jeune homme qui ne veux pas classer sa musique dans un seul genre musical.

“I would call it a mesh between hip-hop, R&B, electronic and dance, I call it hip-pop”

“When I go in the studio I don’t say ‘I want to write a rap song; I want to write a pop song.’ I hear what’s in front of me and I work with what I have and I create what I want to listen to. I don’t care if people want to label me a pop artist. I’m not a rapper; I’m not a singer. I’m just an artist. I’m Travis.”

Ou comment s’inscrire dans le rap jeu sans endosser le maillot du joueur. Notons quand même que le garçon est un self made man – Huh – puisqu’il s’est fait connaître sur la toile en produisant ses premiers morceaux, et en organisant ses premiers concerts sous le soleil californien.
C’est à la suite de cela qu’il a été appelé pour participer au “Van’s Warped Tour 11” qui a constitué pour lui un véritable tremplin, car la tournée qui a lieu chaque année depuis 1995 profite d’un rayonnement non négligeable aux Etats-Unis.
Bonne pioche donc, pour la maison Columbia, car T-Mills est une machine à tubes, les filles adorent, pas de panique si dès demain un poster de lui est dressé aux cotés de ceux de Justin Bieber dans la chambre de votre petite sœur.

En bref, si vous ne connaissez pas encore l’artiste, checkez le son “Fuck em with my Van’s on” extrait de son premier album officiel qui sortira le mois prochain. Puis si l’envie vous prends, sachez qu’il entame une tournée européenne dès le mois de janvier, et le 29 de celui ci il sera en concert à la Maroquinerie.

Laisser un commentaire

Ofive on

Ofive.tv on Tumblr